CPAC
Le CPAC en marche

LE PRESIDENT DE LA COMMISSION DE LA CEMAC A YAOUNDE

Audience accordée au Directeur Général du CPAC

Profitant de sa présence à Yaoundé où il participait aux travaux du Comité ministériel de l’Union monétaire de l’Afrique centrale (Umac), le Président de la Commission de la Cemac, le Professeur Daniel ONA ONDO, a accordé des audiences à certaines personnalités nationales et sous régionales. Parmi ces audiences, celles accordées aux premiers responsables des Institutions spécialisées de l’Ueac/Cemac installées à Yaoundé, étaient d’une importance particulière, d’autant plus qu’en sa qualité de garant du fonctionnement de tout le système Cemac, le Président de la Commission se devait de savoir les problèmes auxquels font face ces responsables communautaires. Ainsi, ces premiers responsables sont passés, chacun à son tour pour présenter au Président de la Commission, leur Institution.

C’est dans ce cadre que le Directeur général du Cpac, M. Auguste ITOUA a été reçu par le Président de la Commission. La rencontre entre ces deux personnalités, s’inscrivait dans la même logique que la première audience accordée à M. ITOUA par le Prof ONA ONDO, à Ndjamena la semaine dernière, à l’occasion du récent Conseil des ministres de l’Ueac/Cemac. En effet, après trois mois de sa prise de service, le Dg du Cpac a eu le temps de diagnostiquer les problèmes de cette institution pour pouvoir savoir exactement ce qu’il lui fallait pour commencer à y apporter des solutions. Ainsi, le problème crucial du Cpac, qu’il a soulevé aussi bien qu’au cours du Conseil d’administration, qu’au moment de la première audience avec le Président de la Commission, est l’insuffisance de la dotation mensuelle, à cause d’un personnel pléthorique. Il a indiqué que la dotation mensuelle actuelle du Cpac, est consacrée à plus de 90% au fonctionnement, ne permettant pas de mettre en œuvre les activités scientifiques prévues dans le budget/programme.

Après avoir démontré sommairement l’importance de ces activités scientifiques sur le terrain, qui contribueraient à l’assainissement de la production agricole pour la compétitivité de nos produits alimentaires au marché internationale, avec pour conséquence positive, le relèvement de l’économie sous régionale, basée essentiellement sur l’agriculture, le Dg du Cpac a plaidé pour l’augmentation de la dotation mensuelle.

En réponse à ses doléances, le Pr Daniel ONA ONDO a expliqué le contexte difficile qui a vu le budget adopté par le Conseil des Ministres de l’UEAC être en baisse de 30%. Ainsi, évitant de tomber dans le piège de certains responsables, qui glissent souvent dans la facilité des promesses, il a tout de même manifesté sa compréhension pour le problème soulevé par le Dg du Cpac. Cependant, il a invité ce dernier à optimiser son budget sous contrainte, en soulignant que chacun devrait faire des efforts à son niveau. Rappelant l’importance de la session budgétaire du Parlement Communautaire qui se tiendra à N’Djamena à partir du 3 avril prochain, il a souhaité que ses interlocuteurs aillent défendre leur budget pour l’année en cours. Avant de conclure son propos, le Président de la Commission de la CEMAC a réitéré sa volonté d’apporter des solutions aux problèmes posés, tout en disant qu’une étude minutieuse des dossiers qui lui ont été soumis sera faite au cas par cas dans ses services.

Related posts

Laisser un Commentaire

+ 43 = 52

Connexion

Vous n'avez pas de compte? INSCRIVEZ-VOUS ICI
X

.