CPAC
  • Accueil
  • A la une
  • RAPPORT DE MISSION, BAMAKO, REPUBLIQUE DU MALI, du 21 au 26 mai 2018
A la une

RAPPORT DE MISSION, BAMAKO, REPUBLIQUE DU MALI, du 21 au 26 mai 2018

  • LES RETOMBEES DE LA MISSION

La présence du CPAC à cette mission a permis de :

  • relancer la coopération entre l’institut du Sahel (INSAH) et le Comité Inter-Etats des Pesticides de l’Afrique Centrale (CPAC);
  • examiner la mise en œuvre du projet de plan d’action CPAC-INSAH ;
  • renforcer les connaissances sur le fonctionnement des Comités Nationaux de Gestion des Pesticides (CNGP) du CILSS et de sa Commission d’homologation;

En marge de ces deux réunions, la délégation du CPAC s’est livrée à la prise de contact avec certains participants susceptibles de faciliter l’initiation de coopération entre leur organisme et le CPAC. C’est dans ce cadre qu’il a rencontré des personnalités suivantes :

  • Monsieur BAMA O. YAO, Directeur Régional de CropLife Africa Middle East

Faisant suite à la réticence des firmes au dépôt des dossiers d’homologation des pesticides lors des deux premières sessions, le CPAC a rencontré M. BAMA O. YAO, Directeur Régional de CropLife Africa Middle East (association des firmes) pour solliciter un appui à la sensibilisation pour la soumission de demande d’homologation en Afrique Centrale. Tout en affirmant la disponibilité d’appuyer le CPAC sur le plan technique, CropLife recommande la vulgarisation de la procédure d’homologation d’Afrique Centrale auprès des firmes.

Il a été également convenu que M. BAMA devrait mettre à la disposition du CPAC le document SGH pour la prise en compte à l’élaboration de son spécimen d’étiquette.

Le SGH est une recommandation (FAO/OMS) de la communication sur les produits chimiques.

Monsieur YAO BAMA a suggéré au CPAC de mettre :

  • à la disposition de l’industrie phytosanitaire sa procédure d’homologation (Liste des centres d’Essais, les Essais, tarification, composition du dossier, Etiquette) ;
  • en place les CNGP, organe national d’appui au contrôle ;
  • un manuel commun d’inspection et de contrôle des pesticides. A ce titre, CropLife peut contacter l’OCDE pour aider l’Afrique Centrale à élaborer son manuel.
  • Monsieur Dario BERARDI, expert Informaticien

Dans le but de mettre en place un système informatique de gestion des pesticides en Afrique Centrale, la délégation du CPAC a eu une séance de travail avec Monsieur Dario BERARDI, expert Informaticien, de nationalité Italienne et consultant au Comité Sahélien de Pesticides.

L’installation de ce système intégré de gestion des pesticides commence par le choix des langues (le français et l’anglais pour le cas du CSP), autrement dit, l’institution devrait développer son site web en français et en anglais. Ce système présente trois (03) modules de gestion à savoir :

  • la soumission de dossiers d’homologation en ligne ;
  • l’évaluation des dossiers d’homologation ;
  • la gestion des pesticides au niveau des CNGP ;

Ensuite, la conception du système intégré de gestion est faite par les experts évaluateurs de l’institution et conformément à leur cadre réglementaire. Par contre, la réalisation se fait par le consultant ainsi que les formations du personnel scientifique et administratif pour le fonctionnement dudit système.

Après cette présentation, il a été convenu que le CPAC devrait se rapprocher du consultant pour voir comment mettre ce système intégré de gestion des pesticides en zone CEMAC.

Il ressort des conclusions que le consultant pourrait installer les trois modules de manière progressive. Sur le plan financier, le billet, le perdiem et les honoraires seront à la charge du CPAC.

  • Madame Seynabou Diagne THIAM, experte de l’Agence de Réglementation de la Lutte Antiparasitaire (ARLA) du CANADA

Dans le cadre du renforcement de capacité du personnel scientifique sur l’évaluation des dossiers d’homologation des pesticides, la délégation du CPAC a contacté Mme Thiam, évaluatrice des dossiers physico-chimiques à l’ARLA au Canada, qui participait à l’examen des dossiers du CSP. Le but de la réunion était de solliciter un accompagnement technique de l’ARLA à l’homologation du CPAC.

A cet effet, le CPAC a exprimé le besoin d’inviter deux à trois experts de l’ARLA pouvant participer à sa prochaine session d’homologation. Cette invitation à la troisième session d’homologation fera office d’une formation des évaluateurs du CPAC.

Il a été convenu que le CPAC adresse un mail à Mme THIAM pour exprimer le besoin et par la suite, elle donnera ses orientations.

 CONCLUSION

La 42ème session ordinaire du Comité Sahélien des Pesticides s’est déroulée dans une atmosphère de convivialité et de franche collaboration.

A l’issue de ces travaux les dates de la prochaine session ont été fixées du 21 au 25 novembre 2018.

Cette mission a permis au CPAC de créer les contacts avec certaines personnalités susceptibles de faciliter l’initiation de coopération entre leur organisme et le CPAC.

Related posts

Laisser un Commentaire

+ 34 = 42

Connexion

Vous n'avez pas de compte? INSCRIVEZ-VOUS ICI
X

.