CPAC
  • Accueil
  • A la une
  • GUINEE EQUATORIALE-Opérationnalisation du CNGP, un Comité Créé
A la une Pesticides actu CEMAC

GUINEE EQUATORIALE-Opérationnalisation du CNGP, un Comité Créé

Une délégation du CPAC conduite par son Directeur Général Monsieur Auguste ITOUA, s’est rendue à Malabo en République de Guinée Équatoriale, du 15 au 19 octobre dans le cadre d’une mission de prise de contact et de travail avec les Autorités en charge de la gestion des pesticides de ce pays. Au cours de cette mission, le Directeur Général du CPAC et sa suite ont été accompagnés de bout en bout par le Directeur de la Protection des Végétaux.

En effet, le Directeur Général du CPAC par cette occasion a conduit les activités suivantes :

  • Rencontre avec le Ministre de l’Agriculture, de l’Elevage, des Forêts et de l’Environnement ;
  • Animation d’un atelier avec les membres présumés du Comité National de Gestion des Pesticides (CNGP) de la Guinée Equatoriale en vue de sa réactivation ;
  • Visite des infrastructures de stocks de pesticides ;
  • Rencontre avec les firmes phytosanitaires installées à Malabo.

Le lundi 15 octobre, le Directeur Général du CPAC, accompagné de sa suite, a été reçu en audience par Son Excellence NICOLAS HOUNTONDJI AKAPO, Ministre de l’Agriculture, de l’Elevage, des Forêts et de l’Environnement, en sa qualité de premier partenaire du CPAC en République de Guinée Equatoriale.

Les échanges ont portées sur

  • L’instauration d’un cadre de concertation et de collaboration entre le CPAC et le Ministère en charge de l’Agriculture de Guinée Equatoriale ;
  • Le besoin d’un accompagnement du Ministère en charge de l’Agriculture dans la mise en œuvre en Guinée Equatoriale des missions du CPAC ;
  • L’actualisation par la Guinée Equatoriale de l’état des lieux sur la gestion des pesticides, celui en possession du CPAC datant de 2016 ;
  • La nécessité pour la Guinée Equatoriale de désigner un représentant de la Recherche au Conseil Scientifique du CPAC ;
  • La réactivation du CNGP de Guinée Equatoriale.

A la suite des échanges entre les deux délégations, Monsieur le Ministre en charge de l’Agriculture a souligné que ce sont les Institutions sous régionales qui doivent chacune en ce qui la concerne aider les pays à résoudre leurs problèmes.

Il a cité pour exemples l’appui du CPAC aux programmes de sensibilisation des populations de la Guinée Equatoriale et de contrôle des maladies et ravageurs des cultures qui sévissent dans ce pays.

Aussi, Monsieur le Ministre a loué l’initiative du CPAC dans son pays et l’a rassuré de son entière disponibilité à lui ouvrir les portes de son département afin que les objectifs de cette Institution soient atteints.

Le Directeur Général du CPAC a mis à profit son séjour en Guinée Equatoriale pour conduire un atelier sur l’opérationnalisation du Comité National de Gestion des Pesticides (CNGP), le jeudi 18 octobre 2018.

En effet, ledit atelier s’est tenu sous la présidence de Monsieur Francisco MEDINA CATALAIN, Secrétaire Général, représentant le Ministre de l’Agriculture, de l’Elevage, des Forêts et de l’Environnement de la Guinée Equatoriale. Une trentaine de personnes d’horizons diverses (Administrations, opérateurs économiques, structures d’encadrement, consommateurs et utilisateurs de pesticides) y ont pris part. Au cours des exposés et débats bien nourris, il en ressort quelques recommandations.

Recommandations

Les participants ont à l’unanimité, recommandé que soit créé en urgence un Comité de réflexion sur les voies et moyens pouvant conduire à l’opérationnalisation du Comité National de Gestion des Pesticides de la Guinée Équatoriale. Ce Comité aura la mission de :

  • Faire des suggestions à Son Excellence Monsieur le Ministre de l’Agriculture et des Forêts en vue de la reconnaissance légale du Comité de réflexion pour la réactivation du CNGP ;
  • Faire un diagnostic du Comité National de Gestion des Pesticides créé depuis 2011.

Sous réserve de l’appréciation de Son Excellence Monsieur le Ministre, certains participants à l’atelier se sont portés volontaires pour faire partie dudit  Comité et recommandent fortement l’instauration formelle de ce Comité dont l’ébauche d’une première feuille de route a été élaborée. La première évaluation d’étape pourrait ainsi intervenir dans un délai de 45 jours à partir de cette date.

Visite des installations de certains partenaires

Une délégation du CPAC conduite par l’Attaché de Cabinet du Directeur Général, a visité les installations de l’Institut National de Promotion Agropastorale de Guinée Equatoriale (I.N.P.A.G.E), la société agroindustrielle Casa Mallo S. A. et la société Agroalimentaire MBA. Il faut noter que l’I.N.P.A.G.E est un projet relevant du Ministère en charge de l’Agriculture ayant pour mission régalienne la subvention des intrants agricoles pour les rendre accessibles aux agriculteurs.

En définitive, la mission de prise de contact du Directeur Général du CPAC avec les Autorités en charge de la gestion des pesticides en République de Guinée Equatoriale, réalisée conjointement avec quelques activités techniques a largement atteint ses objectifs. En effet :

  • Les Autorités Politiques et Administratives de la Guinée Equatoriale ont été largement édifiées sur les missions du CPAC.
  • Un Comité de réflexion sur les voies et moyens devant aboutir à la réactivation du Comité National de Gestion des Pesticides (CNGP) de la Guinée Equatoriale créé depuis 2011 mais resté sans activité depuis des années a été mis en place.

Il faut noter qu’à ce sujet, sur trente (30) invités attendus pour la réunion du CNGP, trente-deux (32) ont été enregistrés, soit un taux de 106,66%.

  • Les opérateurs économiques de la filière phytosanitaire ont été édifiés sur l’environnement règlementaire dans lequel ils devraient exercer.

Aussi, cette mission du Directeur Général du CPAC en République de Guinée Equatoriale a pris fin le 19 octobre 2018 avec la signature par les deux (02) parties (DG/CPAC et DG/AGRI.) du rapport conjoint portant sur les recommandations issues de l’atelier sur le Comité National de Gestion des Pesticides (CNGP) de la Guinée Équatoriale.

Related posts

Laisser un Commentaire

+ 43 = 47

Connexion

Vous n'avez pas de compte? INSCRIVEZ-VOUS ICI
X

.