Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/www/cpac/wp-includes/post-template.php on line 284
CPAC
  • Accueil
  • A la une
  • ASSISES DES CONFERENCES DES PARTIES DES CONVENTIONS DE BALE, ROTTERDAM ET STOCKHOLM Genève, du 1er au 10 mai 2019
A la une Evenements Pesticides actu Monde

ASSISES DES CONFERENCES DES PARTIES DES CONVENTIONS DE BALE, ROTTERDAM ET STOCKHOLM Genève, du 1er au 10 mai 2019

Sur invitation du Secrétariat des Conventions de Bâle, Rotterdam et Stockholm et par ordres de mission N° 44 et 45 /2019 du 08 avril 2019, le Directeur Général du CPAC a commis Messieurs  MOUDOUDOU Jean Blaise, Directeur Scientifique et NKOUMOU EKONGOLO Victor André,    Attaché de Cabinet à l’effet de représenter l’Institution  à titre d’observateurs  aux assises des conférences des parties, la 14ème de la Convention de Bâle et les 9èmes des Conventions de Rotterdam et de Stockholm à se tenir à Genève en Suisse du 29 avril au 10 mai 2019.

Toutes les formalités administratives ayant été remplies, les missionnaires sont effectivement arrivés au Centre International de Conférences de Genève (CICG) le lundi 29 avril 2019 et ont immédiatement procédé à leur enregistrement ayant donné lieu à la délivrance de leurs badges d’accès et autres commodités.

Les travaux proprement dits ont commencé le 30 avril 2019 suivant un projet de programme adopté d’accord parties et ont effectivement pris fin le vendredi 10 mai 2019 après épuisement dudit programme.

1386 participants revenant de 180 pays ont pris part à ces assises, comprenant:

  • Les Staffs Administratifs et techniques des trois Conventions ;
  • Les Autorités compétentes de la Convention de Bâle ;
  • Les Correspondants de la Convention de Bâle ;
  • Les Points Focaux de la Convention de Bâle ;
  • Les Autorités Nationales Désignées de la Convention de Rotterdam ;
  • Les Points de Contact Officiel de la Convention de Rotterdam ;
  • Les Correspondants Nationaux de la Convention de Stockholm ;
  • Les Points de Contact Officiel de la Convention de Stockholm ;
  • Les Points Focaux Nationaux de la Convention de Stockholm ;
  • Les Organes Non Gouvernementaux (ONG) ;
  • Les Organes Inter Gouvernementaux ;
  • Les Organisations Internationales (FAO, OMS, …)

Les langues de travail étaient : l’anglais, l’arabe, le chinois, l’espagnol, le français et le russe

DEROULEMENT DES TRAVAUX

Pour mener à bien les travaux, les trois secrétariats de conventions avaient apprêté tous les documents de travail et d’information se rapportant aux différents points des ordres du jour des réunions et ont mis en place deux systèmes des réunions :

  • Les groupes de contact (thématiques et zonaux)
  • Les séances plénières

Les 2 systèmes fonctionnaient simultanément avec des liaisons d’antériorité. Les groupes de contact étaient formés en fonction des thèmes et des expertises des participants. Cependant, d’autres étaient relatif aux différentes zones (régions) du monde notamment, zone Afrique, zone Asie, zone Amérique, zone Europe, ….

Durant les séances plénières, les conférences des Parties examinaient les questions générales intéressant au moins deux des trois conventions. Les présidents des trois conférences présidaient à tour de rôle les réunions plénières et ce faisant, chacun agissait au nom des trois bureaux des trois conférences.

En conclusion, cette réunion a permis au CPAC de renouer avec l’international en se rendant à nouveau visible auprès des partenaires internationaux surpris de constaté que le CPAC existait encore. A cette occasion, plusieurs contacts ont été noués avec les hauts responsables de plusieurs organisations internationales ayant pris part aux travaux.

S’il est vrai que le CPAC est en train de réussir à donner sa visibilité aux Etats, il n’en demeure pas moins vrai qu’une action d’envergure doit être entreprise par le CPAC auprès des partenaires internationaux comme cela aura été le cas vers les Etats de la CEMAC. L’organisation d’une table ronde de bailleurs de fonds constituera l’aboutissement de cette mission d’envergure

Les réunions, auxquelles ont assisté 1 386 participants, ont adopté 73 décisions, dont sept décisions identiques pour les trois réunions: coopération et coordination internationales, coopération entre les secrétariats conjoints des Conventions de Bâle, de Rotterdam et de Stockholm et le Secrétariat de Convention de Minamata, le centre d’échange d’informations, les synergies dans la prévention et la lutte contre le trafic et le commerce illicites de produits et déchets dangereux, «de la science à l’action», dates et lieu des prochaines réunions des conférences des Parties et des Directives des Nations Unies sur la mobilisation de ressources d’acteurs non étatiques.

Aussi, deux nouveaux produits chimiques à l’Annexe III de la convention de Rotterdam, à savoir le Phorate en tant que pesticide et l’Hexabromocyclododécane en tant que produit chimique industriel ; ainsi que l’adoption de procédures et mécanismes de conformité à la convention de Rotterdam en tant que nouvel Annexe VII de la convention.

Sur proposition du Gouvernement Kenya, le Secrétariat a accepté que les prochaines assises se tiennent en  2021 au siège du PNUE à Nairobi.

Par Jean Blaise MOUDOUDOU et André Victor NKOUMOU EKONGOLO

Related posts

Laisser un Commentaire

1 + 5 =

Connexion

Vous n'avez pas de compte? INSCRIVEZ-VOUS ICI
X

.