CPAC
À propos

Contexte et Justification de la création du CPAC

La Communauté Économique et Monétaire des Etats de l’Afrique Centrale (CEMAC) regroupe 6 pays : Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée Equatoriale et Tchad. La sous-région est peuplée d’environ 40 millions d’habitants répartis sur 3.020.140 Km2. L’agriculture est la principale activité dans la zone CEMAC, contribue à plus de 30% au PIB et occupe 70% des populations actives.

Les pays de la CEMAC consacraient plus de 22 milliards de FCFA par an à l’achat des pesticides pour soutenir la production agricole. Malheureusement, ces produits chimiques, peuvent constituer une menace permanente pour toutes formes de vie et l’environnement, surtout quand leur gestion n’est pas bien réglementée. La situation dans la zone Afrique Centrale était caractérisée par une diversité des législations et réglementations phytosanitaires. Celles qui existaient présentaient des lacunes dans certains aspects. On notait aussi l’insuffisance de l’expertise et d’infrastructures pour les analyses chimiques dans cette zone.

L’absence d’un système commun d’homologation posait des problèmes quant à la sécurité des consommateurs de la sous-région, à la compétitivité de ses produits agricoles sur le marché mondial et à la conformité aux mesures et conventions internationales. Pour minimiser les dangers liés à l’utilisation des pesticides et maximiser leurs avantages, la gestion réglementée de ceux-ci est un facteur déterminant. La diversité des procédures d’analyse et de contrôle dans cette sous-région ou les frontières sont perméables, a contraint les Etats à réfléchir sur les solutions de conformité et d’harmonisation pour plus d’efficacité.

L’initiative CPAC est donc une manifestation de la volonté politique des états membres de se mettre ensemble pour l’assainissement de la filière agricole en zone CEMAC. Cette volonté politique à été manifestée tout au long du processus de mise en place du CPAC, qui a vu la participation active et assidue de tous les états membres, à travers la mise en place du premier bureau administratif du CPAC, la signature du document de la réglementation commune pour l’homologation des pesticides en zone CEMAC par les Ministres en charge de l’Agriculture et son adoption par les Ministres de l’UEAC ; à travers aussi l’érection de cet organisme en Institution Spécialisée de l’UEAC par les chefs d’Etat de la CEMAC

Related posts

Laisser un Commentaire

+ 38 = 45

Connexion

Vous n'avez pas de compte? INSCRIVEZ-VOUS ICI
X

.